Avocats en droit de la famille à Annemasse et Saint-Julien-en-Genevois

Le droit civil recouvre l’ensemble des règles de droit qui régissent les rapports entre les personnes, qu’il s’agisse de personnes physiques ou de personnes morales.

Le Cabinet Benoist & Huellou-Blanc vous accueille dans ses deux cabinets situés à Annemasse et Saint-Julien-en-Genevois, en Haute-Savoie, afin de gérer vos contentieux en matière de droit civil.

Avocat en droit de la famille, nos domaines d’intervention comprennent: procédures de divorce, second pilier, droit de la succession et donations. En effet, si vous souhaitez entamer une procédure de divorce, faites confiance aux avocats Benoist et Huellou-Blanc. Nos compétences s’étendent également au droit pénal et au droit routier.

Également présents en Savoie, nos avocats plaident auprès des Tribunaux et Cours de Chambéry, ainsi que dans le Pays de Gex et dans l’Ain.

Droit de la famille

Procédure de divorce : les différentes formes de divorce

Les divorces reposant sur le consentement

Le divorce par consentement mutuel

Le divorce par consentement mutuel est un divorce à l’amiable, demandé conjointement par les époux lorsqu’ils s’entendent sur la rupture du mariage et sur ses conséquences.

Depuis le 1er janvier 2017, le divorce par consentement mutuel se règle par un acte sous seing privé : la convention de divorce est contresignée par l’avocat de chacune des parties, et enregistrée par un notaire. Chaque partie doit obligatoirement avoir son avocat.
Le recours au juge, auparavant obligatoire, n’est plus qu’exceptionnel et uniquement lorsqu’un enfant fait la demande d’être entendu par un juge.

Le divorce par acceptation du principe de la rupture du mariage

Contrairement au divorce par consentement mutuel, il implique ici que les époux soient d’accord seulement sur le principe du divorce, mais pas obligatoirement sur ses conséquences. L’accord sur la liquidation du régime matrimonial n’est pas, comme pour le consentement mutuel, une condition au prononcé du divorce.

Les divorces contentieux

Le divorce pour faute

Le divorce pour faute suppose la preuve de faits constituant une violation « grave ou renouvelée » des devoirs et obligations du mariage imputables à un conjoint et rendant la vie commune intolérable.

La loi prévoit la possibilité de convertir ce divorce en divorce par consentement mutuel ou en divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage. Une procédure pour faute peut ainsi être engagée, et, lorsqu’un accord se dessine, elle peut être abandonnée pour recourir à une procédure de divorce reposant sur le consentement.

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal

Selon la loi, le divorce peut être demandé par l’un des époux lorsque le lien conjugal est définitivement altéré. Le juge doit constater la cessation de la communauté de vie des époux pendant les 2 années qui ont précédé l’assignation en divorce.

Le divorce est prononcé pour altération définitive du lien conjugal, sans considération de délai, dès lors que la demande présentée sur ce fondement est formée à titre reconventionnel (en réponse) à une demande en divorce pour faute qui, elle, est rejetée.

Une autre forme de divorce

La séparation des corps

Contrairement au divorce, lors d’une séparation des corps, le mariage subsiste. Ainsi les époux ne peuvent pas se remarier et restent tenus du devoir de fidélité et d’obligation de secours. La séparation de corps entraîne automatiquement la séparation de biens.

La procédure

Les règles de procédure de divorce

De nombreuses règles de procédure de divorce sont communes aux formes de divorces et de séparation de corps, ainsi qu’au contentieux familial.

Les avocats du Cabinet Benoist & Huellou-Blanc mettent leurs compétences à votre service pour vous informer et vous conseiller sur les sujets suivants :

  • le tribunal compétent,
  • les effets du divorce,
  • le prix et la durée du divorce,
  • les différentes procédures de divorce,
  • la dissolution de la communauté.

Compensation financière

La prestation compensatoire

La prestation compensatoire est destinée à compenser le déséquilibre entre les situations respectives des époux après le prononcé du divorce. La décision d’octroi d’une pension compensatoire relève du juge aux affaires familiales.

La prestation compensatoire est envisageable quel que soit le cas de divorce et ne dépend pas des torts : l’époux aux torts exclusifs duquel le divorce est prononcé peut demander une prestation compensatoire.

Nos avocats en droit de la famille sont à votre disposition pour vous assister dans vos démarches en matière de prestation compensatoire.

Des avocats à votre écoute

Successions et partage des biens

Dans le cadre d’une succession, le recours à un avocat est obligatoire s’il y a conflit entre les héritiers. Compétents en matière de droit de la succession, les avocats et juristes du Cabinet Benoist & Huellou-Blanc vous conseillent afin de trouver un terrain d’entente entre les héritiers. Si la conciliation est impossible et qu’une procédure de partage judiciaire est amorcée, nous avons pour mission de vous défendre.

L’intervention d’un avocat est également utile pour organiser la transmission de votre patrimoine. Nous vous aidons à mieux comprendre les enjeux de la succession et notamment les règles fiscales complexes qui s’appliquent aux successions.

Droit de la succession : les donations

Une donation est un contrat par lequel une personne (le donateur) transmet gratuitement un droit réel ou un bien de son patrimoine à une autre personne (le donataire) de son vivant. Le contrat de donation doit faire l’objet d’un acte notarié.

Nos avocats en droit de succession interviennent pour vous conseiller sur les procédures de donations, qu’il s’agisse de don manuel ou de donation partage. Nous sommes compétents pour tout litige lié à une question de donation, notamment en cas de donation déguisée ou de donation indirecte.